Boettke P.J. (2001), Calculation and coordination, Foundations of the Market Economy, Routledge, London and New York.

 

Ce livre de Peter J. Boettke réunit des articles déjà publiés. Il comprend 14 chapitres d’histoire de la pensée économique autour des travaux d’Hayek et Mises sur le calcul économique dans un système socialiste, d’économie politique des économies centralement planifiées et des économies de la transition en Russie. Boettke y soutient dans son chapitre 3 que la controverse sur le calcul économique fonde la contribution de l’école autrichienne à l’économie politique, mais que cette contribution a été mal interprétée et mal comprise par les tenants de l’école néoclassique de l’équilibre (Stiglitz). Le problème du socialisme pour  Hayek n’est pas tellement qu’il ne puisse pas découvrir les prix d’équilibre mais qu’il ne soit pas préparé à gérer les prix de déséquilibres comme le ferait un entrepreneur sur le marché. Il est de ne pas comprendre l’intérêt pour la création de richesse et la coordination de l’offre à l’attente des consommateurs des prix hors équilibre. L’expérience du communisme de guerre décrit dans les chapitres 6 et 7 accrédite cette thèse. Elle conduit aussi à penser que cette expérience n’était pas un hasard. Comme Mao et Staline étaient les figures politiques de l’économie totalitaire (Chapitre 4), le communisme de guerre était l’idéal économique de Lénine et des Bolchéviques. Contrairement, cependant, à ce qui a pu être soutenu le système stalinien, issu du communisme de guerre, n’était pas une forme nouvelle de gouvernement économique. Il n’était qu’une forme de mercantilisme (Chapitre 8). Le système soviétique était un moyen pour une élite de s’approprier les ressources de l’empire et de vendre des privilèges aux individus qui étaient prêts à lui faire allégeance. Il fonctionnait ainsi comme un simple système de recherche de rente généralisé. Une fois la rente acquise, leur propriétaire agissait comme de simple monopole. Toutes les réformes engagées, jusqu’à la Perestroïka peuvent alors s’interpréter comme des transferts de droits et/ou de rentes entre les élites du régime (Chapitres 9 et 10). La transition vers le marché n’est pas non plus autre chose. Elle relève de l’échange politique (Chapitres 11, 12 et 13). Boettke conclut par deux chapitres qui généralisent son approche à l’économie du développement et ses préalables institutionnels et culturels, même si comme une bonne partie de l’école austro-américaine contemporaine la culture ne semble pas être un obstacle au capitalisme.

 

                               François Facchini octobre 2006

Table des matières :

 

Introduction 1

Chapitre 2 « Why are there no Austrian Socialist ? Ideology, Science and the Austrian School”, Journal of the History of Economic Thought, 17, spring, pp.35 – 56 (pp.7- 28)

Chapitre 3 “Economic Calculation: The Austrian Contribution to Political Economy”, Advances in Austrian Economics 5, pp.131 – 158 ( pp.29 – 46)

Chapitre 4 “Hayek’s The Road to Serfdom Revisited: Government Failure in the Argument Against Socialism”, Eastern Economic Journal, 21 (1), (Winter), pp.7 – 26 (pp.47 – 65)

Chapitre 5 “Coase, Communism, and the “Black Box” of Soviet-type economies”, in Medema S. (ed.), On Coasian Economics, Boston: Kluwer Academic Publishers, pp.193 -207 (pp.66 – 76)

Chapitre 6 “The Soviet experiment with Pure Communism”, Critical Review, 2 (4), Fall, pp.149 – 182 (pp.77 – 104)

Chapitre 7 “The Political economy of Utopia. Communism in Soviet Russia 1918 – 1921”, Journal des économistes et des etudes humaines, 1 (2), pp.91 – 138 (pp.105 – 139)

Chapitre 8 « Soviet Venality : A rent seeking model of the communism state », Public choice, 93, pp.37 – 53 (pp.140 – 153)

Chapitre 9 “Credibility, Commitment, and Soviet economic reform”, in Lazear E. (ed.)Economic Transition in Eastern Europe and Russia: Realities of Reform, Stanford, CA: Hoover Institution Press, pp.247 – 275 (pp.154 – 175)

Chapitre 10 “Perestroika and public choice”, Public choice, 75 (2), February, pp.101 – 118 (pp.176- 190)

Chapitre 11 “The Reform trap in economics and politics in the former communist economies”, Journal des économistes et des etudes humaines, V (2/3), June – September, pp.267 – 293 (pp.191 – 223)

Chapitre 12 “ Promises made and promises broken in the Russian transition”, Constitutional Political Economy, 2, pp.133 – 142 (pp.213 – 223)

Chapitre 13 “The Russian Crisis”, American Journal of Economics and Sociology, 59 (3), July, pp.371 – 384 (pp.224 – 233)

Chapitre 14 “The Political infrastructure of economic development”, Human Systems Management, 13 (2): pp.89 -100 (pp.234 – 247)

Chapitre 15 “Why Culture matters”, traduit de l’espagnol “L’economia, la politica e il segno della storia », Nuova Economia e Storia 3, pp. 189 – 214 (pp. 248 – 265)

Conclusion 16